L’éveil musical de votre bébé

L’éveil musical de votre bébé - Mustela

Les enfants et la musique, c’est une grande histoire d’amour… Avant même la naissance, les bébés sont sensibles aux sons qui leur parviennent. Puis, dès le plus jeune âge et tout au long de leur développement, la musique est un vecteur de plaisir et d’éveil sensoriel. Découvrez avec nous comment le monde sonore peut favoriser l’épanouissement de votre tout-petit !

L’éveil de l’ouïe in utero

Encore bien installé au creux de votre ventre, votre bébé est déjà très sensible aux sons et à la musique : en effet, l'ouïe est le sens le plus développé chez le fœtus. Dès la 16e semaine de grossesse, il peut réagir aux sons qui lui parviennent, et à partir de la 30e semaine, son oreille est mature. Les fréquences graves ont sa préférence, comme les battements de votre cœur, la voix de son papa ou le bruit des vagues sur une plage : posez votre main sur votre ventre et vous le sentirez peut-être bouger lentement, comme bercé par ces sons apaisants. A l’inverse, les fréquences aigues et les bruits soudains peuvent le faire sursauter.
La musique aussi lui fait déjà de l’effet : quand vous en écoutez, son rythme cardiaque se modifie et il se met à bouger. Il semblerait que les bébés préfèrent les mélodies douces et aiment tout particulièrement le son du piano : essayez par exemple un nocturne de Chopin ou un prélude de Bach !

L’oreille musicale du nouveau-né

Dès la naissance, votre bébé est sensible à la musique. Si vous écoutiez régulièrement les mêmes morceaux durant votre grossesse, passez-les-lui à nouveau : il les reconnaîtra sans peine et vous le verrez aussitôt manifester son intérêt. Ces chansons vous seront aussi d’une aide précieuse lorsque votre bébé a du mal à s’endormir ou qu’il pleure sans pouvoir s’arrêter : l’effet apaisant des musiques familières est très marqué chez de nombreux enfants, car elles les ramènent aux émotions positives ressenties avant la naissance, leur apportant ainsi un fort sentiment de sécurité et de calme.
Dès le plus jeune âge, votre bébé adore également que vous chantiez pour lui : même si vous n’avez pas l’âme d’une cantatrice, aucune voix n’égale la vôtre pour ses petites oreilles ! Comptines et berceuses stimulent sa capacité d’écoute, sa concentration, son sens artistique, son apprentissage du langage… La musique devient ainsi un véritable moyen d’éveil et de communication émotionnelle entre vous.

Quand votre bébé devient musicien

L’intérêt pour la musique de votre bébé grandit avec lui. Dès 4 à 6 mois, vous pouvez lui offrir des hochets à grelots ou du type maracas, qu’il se fera un plaisir de secouer (plus ou moins) en rythme. Un peu plus tard, les imagiers sonores et les jouets qui produisent de la musique lorsqu’on appuie sur des boutons remporteront un franc succès.
Dès que votre bébé tiendra bien assis, vous pourrez aussi commencer à lui offrir de petits instruments de musique, de plus en plus complexes au fil de son évolution : commencez par un tambour, des maracas ou un clavier, très faciles d’usage. Un peu plus tard, il pourra s’essayer à l’harmonica, à la guitare ou encore au xylophone. Dans tous les cas, le plaisir de jouer avec les sons et d’en produire à sa guise sera au rendez-vous ! Ces instruments lui permettront aussi d’exercer sa motricité fine, son écoute et sa musicalité.
Si votre bébé apprécie tous ces jeux sonores, pensez enfin à l’inscrire à des séances d’éveil musical. Souvent accessibles dès 1 an, ces ateliers proposent une multitude d’activités autour de la musique : chansons, danse, jeux vocaux, reconnaissance ou expérimentation des instruments, travail sur les rythmes… De quoi combler tous les musiciens en herbe !

DÉCOUVREZ NOS PRODUITS

Nos conseils

  • L’ostéopathie pour les tout petits

    Si les vertus de l’ostéopathie sont bien connues pour les adultes, on pense parfois moins à y avoir recours pour les bébés.

  • Prendre soin de sa peau

    Soins quotidiens, troubles cutanés, protection solaire… découvrez tous nos conseils pour prendre soin de la peau de votre bébé dès sa naissance.