L'apprentissage de la propreté

L'apprentissage de la propreté - Mustela
L’acquisition de la propreté est une étape importante pour les tout-petits : abandonner peu à peu les couches et apprendre à maîtriser ses besoins naturels est une façon de devenir grand. Dans la plupart des cas, cette évolution se déroule très naturellement : 8 enfants sur 10 deviennent propres spontanément. Découvrez nos astuces pour accompagner au mieux le développement de votre enfant !
 
En moyenne, les enfants deviennent propres vers 2 ans et demi la journée, et vers 3 ans la nuit. Cependant, il existe de grandes variations d’un enfant à l’autre, et il est essentiel de laisser votre tout petit évoluer à son rythme. Mais alors, comment détecter le bon moment ? En observant votre enfant, tout simplement !

Des signes qui ne trompent pas

Que votre enfant ait 18 mois, 2 ans ou plus, il est temps de lui proposer le pot lorsqu’il montre qu’il a envie d’enlever ses couches : il essaye de les arracher, pleure lors du change, se plaint lorsque la couche est pleine… Soyez également attentive à ses expressions : bien souvent, les enfants prêts pour la propreté émettent un signal (mimique, posture ou mot) avant de faire leurs besoins. C’est alors à vous de jouer, en l’amenant rapidement sur le pot. Si votre enfant est heureux de s’y asseoir et que la séance est « concluante », il est sur la bonne voie !
En revanche, s’il pleure quand il voit le pot, ou s’il s’y assoit régulièrement sans rien y faire, il est sans doute un peu tôt : vous pouvez repousser l’expérience de quelques semaines.

Ni trop tôt, ni trop tard

Il est totalement inutile d’exiger d’un enfant trop petit qu’il devienne propre : tant qu’il n’a pas la maîtrise de ses sphincters, il est tout simplement incapable de se retenir. A l’inverse, lorsque votre enfant demande à enlever les couches, ne les lui laissez pas par commodité, même s’il y a des accidents : si sa soif de grandir est bridée, il risque de régresser et de se complaire ensuite dans son rôle de bébé en couches. Le passage à la propreté sera ensuite probablement plus difficile.

Un cheminement progressif

Si certains enfants deviennent propres du jour au lendemain, cet apprentissage est graduel pour la plupart. Après avoir retiré les couches de votre enfant, soyez indulgente et positive en cas d’accident : il est essentiel de ne pas vous énerver ni le soumettre à une pression quelconque, qui risquerait de le braquer.
L’été est la saison idéale pour abandonner les couches : vous pouvez laisser votre enfant nu ou peu vêtu et nettoyer ainsi plus facilement les petits pipis incontrôlés.

Propre le jour… et la nuit ?

En général, la propreté nocturne intervient quelques mois après la propreté de jour. Dès que votre enfant n’a plus d’accidents lorsqu’il est éveillé, vous pouvez lui retirer les couches pour la sieste : il parviendra très probablement à se retenir. Pour la nuit, observez ses couches au matin : lorsqu’elles seront fréquemment sèches, il sera temps de les abandonner à leur tour.
Sachez toutefois que votre enfant peut continuer à avoir besoin d’une protection nocturne un peu plus longtemps, sans que cela soit un problème : c’est seulement à partir de 5 ans que l’on considère les fuites nocturnes comme de l’énurésie. Il est alors recommandé de consulter un pédiatre.

L’échéance de l’entrée à l’école

La première rentrée scolaire de votre enfant approche et il n’est toujours pas propre ? Essayez de ne pas vous laisser déborder par l’impatience : bien souvent, l’exemple des petits camarades de classe et l’envie de s’intégrer au groupe ont des effets spectaculaires, et nombreux sont les enfants qui deviennent propres au moment même de l’entrée à l’école.
De plus, quelques accidents durant les premières semaines de classe sont parfaitement normaux : la maîtresse vous demandera probablement de glisser un change complet dans son cartable pour parer à cette éventualité. Dans tous les cas, ne grondez pas votre enfant : cela ne ferait que compliquer la situation. La tolérance, la confiance en lui et les encouragements sont la meilleure méthode pour l’aider à grandir en harmonie.

DÉCOUVREZ NOS PRODUITS

Nos conseils

  • Le change

    Votre bébé a besoin d’être changé jusqu’à 7 ou 8 fois par jour.

  • La toilette

    Si les adultes peuvent aimer se prélasser dans un bon bain chaud après une dure journée, la peau beaucoup moins !