Quelle méthode pour accoucher en toute sérénité ?

Sage-femme

Sage-femme

Conseils d’experts

Quelle méthode pour accoucher en toute sérénité ?

Pour vivre pleinement et sereinement le grand jour, rien de tel que de s’y préparer tranquillement et bien accompagnée. Dispensées par une sage-femme ou un médecin, les méthodes sont aujourd’hui nombreuses. Et si toutes ont pour objectif de soulager la douleur, chacune, selon sa philosophie, apporte un bénéfice particulier. A vous de choisir la préparation qui correspondra le mieux à vos attentes et votre personnalité.

La préparation classique

... Pour se rassurer et mieux contrôler toutes les étapes.

La philosophie : animée par une sage-femme, cette préparation vise à démystifier toutes les dernières étapes de la grossesse afin de vous rassurer sur vos capacités naturelles à donner le jour à votre enfant.

Le protocole : les 8 séances, collectives ou individuelles (avec une sage-femme libérale), et auxquelles le papa est toujours le bienvenu, débutent vers le 7ème mois de grossesse et s’articulent autour de deux parties.

Une partie théorique pour vous offrir le maximum d’informations sur le déroulement de la grossesse, de l’accouchement, mais aussi des premiers jours avec bébé.

Une partie pratique pour vous apprendre à mieux percevoir votre corps, être à l'écoute de vos sensations et vous détendre. Vous découvrirez aussi les postures qui soulagent lors de l’accouchement et favorisent la progression du travail. Vous saurez alors utiliser au bon moment les différentes respirations qui vous aideront au cours de la dilatation et de l’expulsion.

Les bénéfices particuliers : lors des séances en groupe, vous pourrez aussi partager vos interrogations avec les autres futures mamans et même parfois visiter la salle de naissance car cette préparation se fait souvent à la maternité où vous êtes inscrite. Se sentir en terrain connu, c’est aussi très rassurant.

L’haptonomie

... Pour communiquer avec bébé et embellir son arrivée.

La philosophie : également appelée « science de l’affectivité », l’haptonomie périnatale permet de communiquer in utéro avec bébé et de développer un fort sentiment de sécurité, aussi bien pour lui que pour les futurs parents. Car la méthode offre au papa une place prépondérante.

Le protocole : les séances, qui se déroulent toujours en couple avec une sage-femme ou un médecin spécialisé, peuvent débuter dès que vous commencez à sentir bébé bouger, vers le 4ème ou 5ème mois de grossesse.
Les séances sont basées sur l’amour, la voix, le toucher. Vous apprendrez ainsi à vous laisser envahir par le sentiment de tendresse que vous éprouvez pour votre bébé, afin qu’il le ressente et vous réponde. Avec le papa, vous découvrirez comment, par des pressions de la main, attirer et jouer avec bébé. Tout en lui parlant, car il sera apaisé par la vibration de vos voix qu’il mémorise très vite. Vous découvrirez aussi les gestes et postures qui, en agissant sur le tonus musculaire et la sécrétion d’endorphines, feront de la naissance un moment de douceur et d’harmonie.

Les bénéfices particuliers : le jour de l'accouchement, vous et le papa pourrez participer activement à la naissance de votre enfant ; vous en le guidant progressivement vers l'air libre, le papa en vous soulageant par des gestes précis et en vous aidant à rester en contact avec bébé. Et après l’accouchement, vous aurez en main toutes les clés pour poursuivre ce dialogue rassurant.

Le yoga

... Pour relaxer le corps et l’esprit.

La philosophie : le yoga vise à harmoniser le corps et l’esprit, pour que l’un ne bloque pas l’autre. Basé sur des postures relaxantes et des techniques de respiration, il permet de mieux se détendre pour soulager les contractions et de mieux oxygéner bébé.

Le protocole : les séances de yoga prénatal sont proposées dès le 4ème mois. Dispensées par un professionnel spécialisé dans l’accompagnement des femmes enceintes, les postures sont toujours adaptées à votre état. Même si vous n’avez jamais pratiqué le yoga, la méthode vous est ouverte. Vous apprendrez à maîtriser et relaxer votre diaphragme (principal muscle respiratoire) en utilisant des techniques de respiration conçues pour calmer les contractions, faciliter la dilatation, les poussées. Vous découvriez aussi les postures de travail qui soulagent.

Les bénéfices particuliers : en démarrant le yoga prénatal le plus tôt possible, vous apprendrez comment muscler en douceur votre périnée, soulager voire éviter nausées, maux de dos, angoisses, par différentes postures et types de respiration. Et en apprenant à bien étirer votre colonne vertébrale, vous vous sentirez plus légère les derniers mois de votre grossesse.

La sophrologie

... Pour mieux anticiper ce beau moment.

La philosophie : l’approche à la fois physiologique et psychologique de la sophrologie permet de dominer ses peurs et maîtriser son corps par le biais de la respiration et de la visualisation positive.

Le protocole : les séances prénatales du troisième trimestre débutent toujours par un dialogue avec le sophrologue afin de mieux identifier à la fois les craintes et les leviers positifs propres à chaque future maman.
A chaque séance, dans un état de semi-éveil et sous la voix du praticien, vous apprendrez de mieux en mieux à vous relaxer grâce à la respiration abdominale, pour que, peu à peu, elle vous devienne naturelle. Vous découvrirez aussi à quel type de respiration faire appel pour mieux vivre le déroulé de la naissance. Et vous apprendrez comment mettre en place des schémas de visualisations positives pour aborder l’accouchement en toute sérénité. Chaque étape sera ainsi anticipée de façon positive afin que le jour J, vous puissiez vous concentrer sur ces ressentis pour évacuer peur et douleur.

Les bénéfices particuliers : la technique étant extrêmement personnalisée, ses effets en sont d’autant plus importants. Les natures anxieuses y puiseront aussi les clés nécessaires pour apaiser les petites inquiétudes toujours liées aux premières semaines de bébé.

La méthode Bonapace

... Pour favoriser le naturel et la participation du papa.

La philosophie : née au Québec, cette méthode (prononcez Bonapatché) vise à limiter les interventions médicales en développant une parfaite maîtrise de la douleur par le biais de différents massages et du contrôle de la respiration ainsi que de la visualisation. La présence d’un accompagnant est indispensable car c’est principalement sur lui que repose l’application de la technique.

Le protocole : les séances dispensées à partir du 6ème mois de grossesse par des sages-femmes ou des médecins formés à la méthode, dévoilent les mécanismes de la douleur afin de mieux l’appréhender. Ensuite, deux types de massages sont enseignés. La digitopression, pratiquée avec la pulpe des doigts sur des points d’acupuncture à distance de l’utérus, permet de soulager les contractions et de pousser l’organisme à sécréter davantage d’endorphines antidouleur. Entre chaque contraction, des massages de la région lombaire, induisent, eux, une indispensable décontraction. L’apprentissage de l’activation de la visualisation positive du déroulement de l’accouchement ainsi que des techniques respiratoires complètent la méthode.

Les bénéfices particuliers : la méthode est également utile en amont d’une péridurale. Et la présence active d’un proche donne à l’accouchement une dimension extrêmement humaine.

Le chant prénatal

... Pour soulager maman dans la gaieté et bercer bébé.

La philosophie : inutile de chanter juste, ce n’est pas cela qui compte ! L’originalité de cette méthode repose simplement sur l’utilisation les vibrations de la voix. A la fois pour bercer bébé in utéro et soulager les différentes étapes de l’accouchement.

Le protocole : les séances, encadrées par des sages-femmes spécialisées, peuvent débuter dès le 3ème mois de la grossesse. Leur déroulement dépend de chaque professionnelle. Il s’agit avant tout d’apprendre à utiliser les sons qui ont un effet antalgique sur les contractions (les vocalises de fréquences graves) et de mieux maîtriser sa respiration (ce qui est indispensable pour tenir une note, même fausse) afin de mieux accompagner l’accouchement.

Les bénéfices particuliers : l’accouchement prend une tonalité encore plus joyeuse. Et la personne qui sera présente en salle de naissance avec vous pourra aussi (en ayant suivi les cours) vous soulager par ses chants.

La préparation en piscine

... Pour s’entourer d’une bulle de bien-être.

La philosophie : il s’agit là de profiter de la mise en apesanteur induite par l’eau (ce qui relaxe et facilite les mouvements) et de la nécessité d’adapter son mode respiratoire à cet élément (ce qui permet de maîtriser son souffle, donc son stress et de soulager les douleurs).

Le protocole : les séances peuvent démarrer vers le 5ème mois de grossesse, toujours sur avis médical car dans certains cas, la méthode peut être contre-indiquée. Détendue, légère, vous pratiquerez alors différents exercices visant à travailler l’ouverture du bassin mais aussi à soulager les douleurs lombaires et ligamentaires. Vous apprendrez aussi à maîtriser votre souffle par des entraînements en apnées, très utiles au moment de l’ouverture du col et de l’expulsion.

Les bénéfices particuliers : la méthode est idéale et même fortement conseillée aux futures mamans désirant accoucher dans l’eau. Mais pour toutes, en tonifiant en douceur la ceinture abdominale, elle permet aussi de réduire le temps consacré à pousser.

 

en lien avec ce conseil :

LES MAMANS EN PARLENT

Envoyer par Email