Quelle méthode d'épilation pendant la grossesse ?

Quelle méthode d'épilation pendant la grossesse ?

retour

CE QUE DISENT LES EXPERTS

Cire, rasoir, crème dépilatoire... A chacune ses habitudes en matière d’épilation. Mais certaines méthodes ne sont pas compatibles avec la grossesse, et même les plus classiques impliquent une attention particulière.

Tout doux, la peau est plus fragile...

Pendant la grossesse, les variations hormonales modifient l’équilibre de la peau, accélérant sa déshydratation, la rendant moins résistante, plus sensible. Dans ce contexte, on comprend que l’épilation d’ordinaire si banale devienne un geste agressif ! S’il n’est évidemment pas question de renoncer à s’épiler jusqu’à l’arrivée de bébé, il faut en revanche prendre les précautions nécessaires avant et après.

Hydratation quotidienne de rigueur : nourrir et hydrater sa peau deux fois par jour est LE geste indispensable pour préserver son ultra-sensibilité. Gel lavant juste avant : une peau saine, débarrassée de ses impuretés sera moins sujette à réactivité. Baume hydratant apaisant juste après : formulé spécifiquement pour la maternité, il permet d’apaiser les sensations de tiraillements et d’hydrater la peau en profondeur.

A chaque méthode, ses précautions

S’il est parfaitement possible de continuer soi-même à épiler jambes, aisselles et maillot en usant de précautions, pas question d’intervenir sur une éventuelle pilosité installée sur la ligne brune allant du nombril au pubis, qui disparaîtra après l’accouchement.

Le rasoir: il présente peu de risques à condition de n’utiliser que des lames propres afin qu’une microcoupure ne se solde pas par l’intrusion d’un germe. Pour sécuriser le geste et ne pas sur-agresser l’épiderme, mieux vaut toujours avoir recours à une mousse de rasage, même si le rasoir est doté d’une barre d’actifs hydratants. D’autant qu’avec le rasoir, la repousse rapide implique de réitérer fréquemment l’opération...

L’épilateur électrique: il offre l’avantage d’une épilation durable sur 2 à 3 semaines et évite donc une agression répétée de la peau. Le geste peut toutefois être un peu douloureux pour les plus sensibles et source d’irritations si l’épilateur n’est pas systématiquement bien nettoyé.

La cire: elle laisse la peau nette 2-3 semaines et n’est jamais totalement indolore... A chacune, selon sa sensibilité, de juger l’intérêt de poursuivre cette méthode. Dans tous les cas, mieux vaut opter pour les bandes de cire froide : même si elles nécessitent une repousse plus importante du poil pour être efficaces, elles ne risquent pas d’entraîner les risques de brûlure inhérents à la cire chaude. Laquelle est de toute façon contre-indiquée en cas d’insuffisance veineuse.

La crème dépilatoire: elle abrite des actifs qui agissent en profondeur et n’est donc pas indiquée pendant la grossesse alors que la peau est naturellement plus réactive.

Le laser ou la lumière pulsée: leur rayonnement allant au-delà de l’épiderme, ils sont réservés à l’avant ou l’après grossesse.

Bienvenue!
Vous recevrez désormais la newsletter Mustela, qui vous permettra de découvrir nos actualités, recevoir des conseils personnalisés, et profiter de nos jeux-concours et offres spéciales
Pour recevoir des informations personnalisées, merci de compléter
Nous respecterons votre vie privée. Lire notre Charte
Consultez notre Conditions d'utilisation.
Nous respecterons votre vie privée. Lire notre Charte
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous pour découvrir nos actualités, recevoir des conseils personnalisés, et profitez de nos jeux-concours et offres spéciales.