Jogging… Je peux toujours courir ?

Jogging… Je peux toujours courir ?

retour

EXERCICE

Que vous soyez une joggeuse aguerrie ou débutante, vous savez que la pratique de la course à pied fourmille de bienfaits pour votre santé. Mais est-ce pour autant une bonne idée de continuer à courir en attendant votre bébé ?

Jogging... je peux toujours courir?

Tout dépend de votre niveau

Vous pratiquez la course à pied et vous avez bien raison ! Comme tout sport d’endurance, le jogging est excellent pour votre système cardio-vasculaire, votre glycémie, votre cholestérol, votre densité osseuse ; il vous aide à mieux gérer votre stress et à optimiser vos facultés de concentration. Et, ce qui ne gâte rien, sa pratique vous permet de sculpter et entretenir votre silhouette. En tant que future maman, il est donc tentant de vouloir continuer à profiter de ses bienfaits... et d’en faire bénéficier bébé. Pourquoi pas, mais tout dépend de votre niveau. Si vous faites partie des 2 millions de joggeuses régulières que compte l’Hexagone, vous pourrez poursuivre votre activité préférée jusqu’au 3ème voire 4ème de grossesse selon votre forme. Bien sûr, vous prendrez toujours l’avis de votre médecin en amont et ferez le nécessaire pour jogger en toute sécurité. En revanche, si vous êtes novice en la matière, il sera préférable pour vous de pratiquer la marche (très bonne activité d’endurance également) et attendre que bébé ait fêté ses 3 mois pour enfiler vos runnings !

Votre carnet de bord pour jogger en toute sécurité

Dès le moment où vous aurez reçu le feu vert de votre médecin, vous pourrez pratiquer sans forcer jusqu’au 4ème mois. Ensuite, mieux vaudra vous orienter vers une activité plus douce comme la natation ou le yoga. D’ici-là, en plus des phases d’échauffement et de récupération à bien respecter, vous veillerez aussi à prendre quelques précautions pour que vos séances de jogging soient aussi bénéfiques à vous qu’à votre bébé.

Pensez à vous hydratez davantage

Une bonne hydratation sportive est encore plus indispensable maintenant que vous êtes enceinte. Pensez à boire ½ l d’eau par petites gorgées 30min avant votre séance, une gorgée toutes les 10 min pendant (en vous arrêtant pour boire) et à poursuivre tranquillement cette hydratation après pour refaire le plein de bons minéraux. Ne forcez surtout pas : 20 à 40 minutes de jogging doux deux fois par semaine sont largement suffisantes pour vous maintenir en bonne forme. Ne cherchez pas à battre des records en ce moment ! Et pour préserver vos genoux des impacts répétés de la course (à chaque foulée, votre poids est multiplié par 5...), alternez vos séances de jogging avec des activités portées comme la natation ou le vélo, plus douces pour vos articulations.

Jogging... je peux toujours courir?

Chaussez les bonnes runnings

N’hésitez pas à consulter un podologue afin d’être certaine que vos chaussures soient bien adaptées au terrain et à votre poids. Après un petit bilan, ce spécialiste pourra éventuellement aussi vous prescrire le port de semelles plantaires afin de sécuriser votre foulée et écarter tout risque de chutes ou de blessures tendineuses et musculaires.

Chouchoutez votre poitrine

Vous l’avez remarqué, dès le premier mois de grossesse, votre poitrine est déjà plus lourde et s’accommode mal des cahots de la course. Même si vous n’en portiez pas avant, vous avez désormais tout intérêt à courir avec une brassière conçue pour le sport. Vous préserverez ainsi votre poitrine du relâchement cutané. Mieux encore en lui offrant quotidiennement des soins spécifiquement formulés pour les futures mamans.

Protégez votre ventre 

Plus votre ventre s’arrondit joliment, plus votre centre de gravité se déplace. Pour ne pas risquer de perdre l’équilibre, choisissez systématiquement de courir sur terrain souple et non accidenté. Pensez aussi à enfiler des leggings renforcés au niveau de l’abdomen, ils sont aussi efficaces que seyants. Et après votre séance, n’oubliez pas d’offrir à votre ventre des massages hydratants (le frottement de la tenue assèche davantage votre peau) et des soins anti-vergetures (la course peut parfois les favoriser).

Tonifiez votre périnée

Cette chaîne musculaire qui soutient votre petit bassin est un élément important dans le bon déroulement de votre grossesse. Or, lorsque vous courez, l’impact répété au sol augmente la pression abdominale et donc la pression exercée sur votre périnée. Pour ne pas le fragiliser, pensez à le tonifier également pendant la séance.

Ecoutez toujours votre corps

Désormais, vous n’êtes plus toute seule à courir et devez donc être doublement à l’écoute de votre corps. Au moindre signe de fatigue, préférez stopper votre jogging pour ne pas risquer une chute ou une entorse... En effet, lors de la grossesse, votre système ligamentaire se distend pour faciliter l’accouchement et cette hyper laxité augmente le risque de bascule de la cheville et du genou. N’oubliez pas que la course n’est la le seul moyen de prendre soin de votre corps : chouchouter votre épiderme aussi !

Bienvenue!
Vous recevrez désormais la newsletter Mustela, qui vous permettra de découvrir nos actualités, recevoir des conseils personnalisés, et profiter de nos jeux-concours et offres spéciales
Pour recevoir des informations personnalisées, merci de compléter
Nous respecterons votre vie privée. Lire notre Charte
Consultez notre Conditions d'utilisation.
Nous respecterons votre vie privée. Lire notre Charte
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous pour découvrir nos actualités, recevoir des conseils personnalisés, et profitez de nos jeux-concours et offres spéciales.