Idées reçues

Idées reçues

retour

CE QUE DISENT LES EXPERTS

Rédigé en partenariat avec le Dr Clarence De BELILOVSKY, Dermatologue membre du cercle des experts Mustela.

J’évite de donner des dermocorticoïdes à mon bébé.

Parce qu’ils contiennent de la cortisone, les dermocorticoïdes sont souvent sujets à polémique. Il n’y a pourtant pas de raison ! Ce qu’il faut savoir : ils n’ont pas d’effets secondaires comme pourraient avoir les corticoïdes pris par voie orale. Appliqués sur la peau en cas de poussée, une fois par jour et de façon locale sur les rougeurs, les dermocorticoïdes sont sans danger aussi bien pour le nourrisson que l’enfant ou l’adolescent (voir notre dossier sur l’eczéma atopique). Ils sont même particulièrement efficaces pour traiter l’inflammation rapidement. Pour la prise de dermocorticoïdes en complément de vos soins émollients, pensez à bien respecter les indications de votre médecin afin de faire disparaitre les rougeurs et les démangeaisons. Ils pourront aussi aider à ce que votre bébé retrouve plus rapidement son sommeil et une meilleure qualité de vie.

Le lait que je donne à mon bébé peut avoir une incidence sur l’eczéma atopique.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il saura vous prescrire les tests nécessaires pour déceler éventuellement une allergie alimentaire et identifier ce que votre bébé doit éviter de manger ou boire. Contrairement à une idée très répandue, le lait de vache – et plus particulièrement les protéines qu’il contient – n’est pas forcément le coupable ! Aujourd’hui, le meilleur traitement que l’on connait pour le prévenir et le soigner reste les soins émollients au quotidien et les dermocorticoïdes prescrits par votre médecin sur les rougeurs en cas de poussées (voir comment prévenir l’apparition de la dermatite atopique).

L’eczéma atopique de mon enfant va évoluer en asthme.

La confusion vient souvent du fait que, vers l’âge de deux ans, l’asthme peut apparaitre au moment où l’eczéma atopique peut commencer à diminuer. Cela n’est pourtant pas lié. Si votre bébé a de l’eczéma atopique, c’est parce qu’il a un terrain atopique. C’est-à-dire que son système immunitaire répond de manière excessive en présence d’allergènes. Cela peut tout aussi bien s’exprimer par une conjonctivite, un rhume des foins et de l’asthme, qui sont d’autres manifestations possibles en plus de l’eczéma. Selon la sensibilité de son terrain atopique, votre bébé peut être sujet à une seule manifestation ou plusieurs sans qu’elles soient en relation directe.

Je ne peux pas emmener mon enfant à la mer ou la piscine s’il a de l’eczéma atopique.

Au contraire ! La natation est une bonne activité car elle fait moins transpirer et donc minimise les risques de démangeaisons. Pour un moment de détente parfaite, quelques précautions simples seront seulement à prendre, notamment en appliquant un Baume émollient Stelatopia ou un Spray solaire très haute protection sans parfum spécifique bébé-enfant, indiquée pour les peaux à tendance atopique et à l’indice élevé si votre enfant est exposé. Pour le reste, à lui les jolies vagues ! (Lire à ce sujet les gestes à adopter en vacances)

J’évite d’emmener mon enfant à la crèche ou l’école s’il a une poussée d’eczéma atopique.

Aucune raison ! L’eczéma atopique n’est pas contagieux. Votre bébé n’a donc pas obligé de rester chez lui. Pour son plus grand confort, peut-être pourriez-vous simplement prévenir l’équipe qui va veiller sur lui la journée ? (Lire nos conseils pour en parler à la crèche ou à l’école) Elle pourra lui prêter une attention particulière, comprendre son humeur qui pourrait être un peu plus ronchonne... Après, si vous le préférez, rien ne vous empêche de le câliner vous-même ce jour-là.

Rougeur, démangeaison, sensibilité cutanée, peau à tendance atopique... : pas d'animaux à la maison ?

Et pourquoi pas ? Certes, il faut éviter au maximum le contact avec des allergènes afin de ne pas réveiller le système immunitaire de votre enfant. Et les poils ou plumes en font souvent partie. Cependant, la réaction allergique n'est pas obligatoire. Si vous aviez déjà un chat, un chien ou un hamster avant la naissance de votre bébé, ce contact précoce avec ce dernier lui a même peut-être permis d’être immunisé. Le mieux est de consulter votre médecin afin de savoir si des tests sont nécessaires. Si malheureusement l'allergie à son fidèle compagnon est confirmée, il faudra bien évidemment adopter quelques précautions comme interdire l’accès de votre animal à certaines pièces ou le canapé (v. nos conseils à la maison). Et si vous n’aviez pas encore d’animaux mais que votre enfant rêve d’en avoir un, un bel aquarium peut faire son bonheur !

L’eczéma atopique, ce n’est qu’une question de stress.

L’eczéma atopique est avant tout une manifestation allergique, souvent héréditaire. En revanche, il peut être source de stress : poussées aléatoires, démangeaisons, fatigue... Pas seulement pour l’enfant, mais aussi pour les parents ou les proches qui peuvent se sentir impuissants. Et ce stress peut être un élément qui accentue l’eczéma atopique. Soins câlins ou dialogue avec votre tout petit pour lui expliquer ce qu’est l’eczéma atopique peuvent être des premières solutions pour rendre tout cela plus serein.

Bienvenue!
Vous recevrez désormais la newsletter Mustela, qui vous permettra de découvrir nos actualités, recevoir des conseils personnalisés, et profiter de nos jeux-concours et offres spéciales
Pour recevoir des informations personnalisées, merci de compléter
Nous respecterons votre vie privée. Lire notre Charte
Consultez notre Conditions d'utilisation.
Nous respecterons votre vie privée. Lire notre Charte
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous pour découvrir nos actualités, recevoir des conseils personnalisés, et profitez de nos jeux-concours et offres spéciales.