Soigner l'atopie

Soigner l'atopie

retour

CE QUE DISENT LES EXPERTS

Comment soigner une peau à tendance atopique ?

L'eczéma atopique alterne entre périodes d'accalmie et périodes de poussées… Que faut-il faire selon ces périodes pour soulager votre enfant ? Rassurez-vous, rien de très compliqué.

Rédigé en partenariat avec le Dr Clarence De BELILOVSKY, Dermatologue membre du cercle des experts Mustela

Quand tout est calme...

Si les périodes d’accalmie signifient « pause » de l’eczéma atopique chez l’enfant, elles ne signifient pas pour autant « pause » dans les soins. Au contraire ! C’est le moment idéal pour chouchouter la peau de votre bébé, l’aider à se reconstruire et se protéger, la rendre également plus confortable (v. Comment prévenir l’eczéma atopique). Pour cela, il suffit simplement d’appliquer des soins émollients spécifiques bébé-enfant au quotidien : en plus de participer efficacement à la réhydratation de sa peau fragile, ils sont de véritables moments de complicité avec votre enfant (Lire notre dossier sur les bienfaits des émollients). Vous pourriez même mettre en place un petit jeu : un bisou sur l’épaule quand le bras droit est fini, deux bisous à l’intérieur de la main quand c’est le bras gauche... sans oublier les chatouilles surprises !

Premiers signes de poussée...

La peau de votre bébé commence à présenter des rougeurs ? À devenir plus épaisse ? Il a du mal à dormir ? Une poussée d’eczéma atopique est certainement sur le point d’apparaître. Vous pouvez anticiper et, dans ce cas, ne pas hésiter à appliquer plus souvent que d’habitude et plusieurs fois par jour les soins émollients. Ils contribuent à soigner l’extrême sécheresse. Ils peuvent même réduire immédiatement les sensations de grattage jusqu’à 95%, comme la Crème émolliente ou le Baume émollient Stelatopia. Un véritable atout à mettre de son côté.

En tête-à-tête avec l’eczéma atopique

Malgré toute l’attention que vous portez à votre bébé pour éviter que l’eczéma atopique ne se manifeste, celui-ci vient quand même lui rendre visite ? Petit plan d’action en deux étapes en cas de poussée :

1. Se concentrer sur les zones rouges. C’est-à-dire se concentrer sur les zones inflammatoires, et ce dès qu’elles apparaissent. Comme beaucoup de maux, plus tôt elles sont traitées, plus le remède est rapide et efficace. Pour cela, rien de mieux que le traitement prescrit par votre médecin. En effet, qu’elles soient simplement irritées ou déjà suintantes, ces manifestations demandent un soin particulier et extrêmement ciblé. En pommade ou en crème, on vous aura certainement prescrit un « dermocorticoïde », un soin à base de corticoïde, à appliquer directement sur la peau. 

Son rôle ? Réduire l’inflammation. Rougeurs, lésions, prurit, gonflements, plaques : à vous les doigts de fée, à lui de tout calmer et, surtout, de tout faire disparaitre au bout de quelques jours.

Ici, à chaque type d’eczéma atopique, son traitement. Celui que vous aura prescrit votre médecin ne sera pas forcément celui du petit voisin, lui-même sujet à l’eczéma atopique. Pas d’inquiétude donc si le dosage ou la durée d’application sont différents. Seule ligne de conduite à suivre : appliquer ce soin uniquement sur les plaques rouges et pendant les poussées et aussi longtemps que votre médecin vous l’aura recommandé.

2. Continuer à bichonner la peau sur le reste du corps. C’est-à-dire continuer à appliquer des soins émollients partout ailleurs que sur les plaques suintantes. Du visage aux petits pieds, dès la douche et/ou autant de fois que nécessaire en massage, ils continueront à réparer la peau, la rendre plus souple, plus hydratée... (Lire nos conseils sur les gestes à adopter pour la toilette en cas d’eczéma atopique et l’application des soins)

Quelques astuces pour plus de confort

Autre grand bonheur : ces soins émollients vous aideront aussi à lutter contre les sensations de grattage. 

Quelques astuces peuvent également vous permettre de mettre aux oubliettes ces sensations si désagréables, ou du moins de ne pas leur donner la part belle :

- Jouer en trio. Compter sur le froid qui anesthésie les démangeaisons. N’hésitez donc pas à mettre un brumisateur et/ou votre soin émollient au réfrigérateur et les sortir juste avant de vous en servir, ou appliquer des compresses d’eau froide...

- Si votre bébé ne peut pas s’empêcher de se gratter, n’hésitez pas à lui couper régulièrement les ongles pour éviter les lésions de grattage. Cette petite précaution l’aidera sans aucun doute à ne pas en rajouter!

- Si son sommeil en est perturbé, privilégiez pour la nuit des textiles haute tolérance 100% coton comme le nouveau sous-pyjama apaisant Stelatopia. Grâce à la diffusion d’actifs apaisants naturels et à son efficacité anti-grattage(1), il améliore le sommeil des enfants à la peau à tendance atopique dès 7 jours(2).

(1) Etude clinique, évaluation examinateurs auprès de 66 sujets bébés-enfants à peau à tendance atopique pendant 28 jours. (2) Etude consommateurs en partenariat avec l'Aassociation Française de l'Eczéma, résultat à 7 jours sur 22 bébés-enfants. 

Bienvenue!
Vous recevrez désormais la newsletter Mustela, qui vous permettra de découvrir nos actualités, recevoir des conseils personnalisés, et profiter de nos jeux-concours et offres spéciales
Pour recevoir des informations personnalisées, merci de compléter
Nous respecterons votre vie privée. Lire notre Charte
Consultez notre Conditions d'utilisation.
Nous respecterons votre vie privée. Lire notre Charte
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous pour découvrir nos actualités, recevoir des conseils personnalisés, et profitez de nos jeux-concours et offres spéciales.