Livraison offerte dès 40€ d'achats

Enceinte, vous gagnez un ventre bien rond, mais aussi deux tailles de soutien-gorge en moyenne. Certaines sont ravies de cette nouvelle poitrine, d’autres voient plutôt d’un œil inquiet ce nouveau volume. Est-ce que ça va durer ? Ou abimer ma poitrine ? Si vous voulez conserver la fermeté de vos seins, voici quelques conseils pour prendre soin de vos seins pendant la grossesse.

 

Pourquoi les seins grossissent chez la femme enceinte ?

Un afflux d’hormones dès les premières semaines

Dès le début de la grossesse, l’afflux hormonal donne du volume aux canaux et aux glandes mammaires afin de les préparer à l’allaitement. Conséquence : la poitrine s’étoffe, son réseau veineux bleuté devient perceptible, la pigmentation des mamelons peut s’intensifier et une sensation de tension parfois douloureuse apparaît. Mais toutes ne sont pas égales devant ce phénomène : en fonction du taux d’hormones, l’augmentation du tour de poitrine et de la gêne occasionnée varie beaucoup selon les femmes. Certaines ne supportent plus qu’on leur effleure les seins, d’autres sont incommodées lorsqu’elles courent pour attraper le bus, tandis que d’autres encore voient d’un très bon œil ce volume inhabituel.

Un volume maximal avec la montée de lait

Cette augmentation atteindra son volume maximal quelques jours après l’accouchement, lors de la montée de lait. Si vous n’allaitez pas, la brusque chute du taux hormonal entraînera une diminution rapide du volume de votre poitrine. Et si vous donnez le sein, le processus sera plus progressif. Quoi qu’il en soit, plus tôt vous accorderez à votre poitrine des soins adaptés, mieux vous en préserverez la fermeté.

 

Votre meilleur allié pendant la grossesse : un soutien-gorge adapté

Dès le moment où vous vous sentez gênée, le meilleur investissement lorsque vous êtes enceinte consiste à acheter de nouveaux soutiens-gorge. En moyenne, à la fin de la grossesse, chaque sein se dote en effet de 500 grammes supplémentaires soit environ deux tailles de bonnets. Et il est important de porter des dessous à sa taille. Nos conseils ? Prendre ses mensurations à chaque trimestre, et porter des bonnets plus profonds, avec des bretelles larges qui maintiennent sans comprimer. Vous pouvez même les porter la nuit si vous en ressentez le besoin. Et vous ne tomberez pas sur des modèles dignes de votre grand-mère : aujourd’hui, la lingerie de grossesse n’a rien à envier aux plus beaux modèles classiques. Et si vous êtes adepte du no bra - comprendre, se passer de soutien-gorge au quotidien, passez directement à l’étape suivante : l’hydratation

 

Quels soins choisir ?

Des produits adaptés à la grossesse et à l’allaitement

Les seins n’abritent aucun muscle, leur fermeté dépend donc essentiellement de la tonicité de la peau. Or, l’augmentation soudaine de volume met à rude épreuve l’élasticité cutanée et peut être inconfortable voire douloureuse. L’application de compresses d’eau fraîche peut soulager les tensions importantes, mais n’aura pas vraiment d’impact sur le relâchement de l’épiderme. Le meilleur réflexe reste de prendre soin de sa poitrine quotidiennement, avec des soins spécifiques qui permettent de stimuler la production des fibres de soutien, d’hydrater en profondeur et d’apaiser l’ultra-réactivité de l’épiderme. Ne pas oublier de choisir des formules adaptées à la maternité et compatibles avec l’allaitement si besoin.

Un rituel pour prendre soin de vos seins

En cas de tensions ou de douleurs mammaires, un massage peut vous soulager. Le mode d’emploi ? Il s’effectue avec délicatesse autour des seins, de l’intérieur vers l’extérieur, en remontant vers le cou. Ce rituel pourra être couplé avec des soins anti-vergetures, elles aussi favorisées par les modifications hormonales et une brusque distension cutanée.

 

Une posture adaptée

Se redresser pour éviter les tensions

Lois de la pesanteur oblige, l’alourdissement de la poitrine a tendance à entraîner le buste vers l’avant. Or, cette position n’est pas la meilleure pour une bonne tonicité des pectoraux et peut à la longue faire mal au dos La recette pour se sentir mieux : prendre une grande respiration et vous redresser pour éviter les tensions au niveau des muscles du cou et du haut du dos. Bien sûr, on ne parle pas de se raidir au point de mal respirer, mais de se grandir en poussant le sommet du crâne vers le haut sans lever le menton.

La gym des seins

Après votre rituel de soin, pour tonifier les muscles pectoraux qui contribuent à soutenir la poitrine, vous pouvez enchaîner avec une petite gym des seins. Promis, seules quelques minutes suffisent. Mains jointes, coudes à hauteur des épaules, serrez les paumes en inspirant, tenez trois secondes, relâchez en expirant puis recommencez une quinzaine de fois.

Avec ces conseils, nul doute que vos seins – qu’ils ressemblent à ceux de Jane Birkin ou de Kim Kardashian – vous remercieront !