• Livraison offerte dès 49,90€ d'achats.

  • Dépensez 50.00€ de plus et obtenez la livraison gratuite !
    • #Le soin de bébé
    • #Peau atopique et eczéma
    • #suggested_article:comment-reconnaitre-et-prevenir-un-eczema-atopique-chez-votre-bebe
    • #suggested_article:la-dermatite-atopique-une-maladie-allergique-demeler-le-vrai-du-faux
    • #suggested_article:quest-ce-que-la-dermatite-atopique

    Dermatite atopique : comment protéger la peau des enfants ?

    Mise à jour le May 23, 2024
    dermatite-atopique-bebe-nourrisson-symptomes - Mustela France - 1

    A la naissance, la peau du bébé passe brutalement d’un milieu liquide, protégé et stérile à un milieu aérien, riche en agressions thermiques, mécaniques et microbiennes. La peau est encore globalement immature et plus fine : les glandes qui régulent la sueur ne sont pas encore bien opérationnelles. De fait, elle est particulièrement réceptive aux agressions extérieures de l’hiver, que sont le froid et le vent, ainsi qu’aux changements de température. L’équipe de May vous donne plus d’éléments dans cet article afin de mieux comprendre la dermatite atopique et ses manifestations chez le bébé et l’enfant.

    Dermatite atopique : comment la reconnaître ?

    La dermatite atopique, une maladie de l’enfance

    La dermatite atopique est une maladie inflammatoire de la peau, touchant environ 25% des enfants.  

    Elle apparaît habituellement entre 3 et 6 mois. 

    ❗ Les cas de dermatite atopique sont exceptionnels avant 3 mois. Les lésions retrouvées avant cet âge sont souvent liées à la dermite séborrhéique, qui accompagne les croûtes de lait. 

    La dermatite atomique est liée à un terrain génétique, propre à chaque enfant qui réagit en fonction de l’environnement : microbes, stress, allergènes, climat, irritants, etc.

    A quoi ressemble la dermatite atopique ?

    Les lésions d’eczéma (oui, eczéma et dermatite atopique, c’est la même chose !) sont typiques et facilement identifiables. En dehors des poussées, la peau est sèche, rugueuse et démange. Lors des poussées (les fameuses crises !) : 

    • Des plaques rouges surviennent dans les plis (coude, genou), le visage, sur le tronc, les extrémités, etc.
    • De petites vésicules ou petites cloques peuvent apparaître. 
    • L’enfant se gratte de manière compulsive, le jour comme la nuit.
    • Il est possible que la peau présente des dartres : taches blanches qui s’estompent avec beaucoup d’hydratation. 

    ❗ Si vous constatez ces symptômes chez votre enfant, un médecin pourra confirmer le diagnostic.

    Quelles sont les zones touchées en cas de dermatite atopique ?

    La dermatite atopique peut toucher le visage ainsi que différentes parties du corps chez le nourrisson, le bébé, l’enfant et même l’adulte.

    La dermatite atopique sur le visage

    La dermatite atopique peut apparaitre au niveau du visage chez le bébé ou l’enfant. L’eczéma du visage se manifeste avec des plaques rouges et des démangeaisons, qui peuvent se transformer en lésions puis en croûtes.   

    dermatite atopique visage

    La dermatite atopique sur le cuir chevelu

    Il arrive fréquemment chez le nourrisson et chez l’enfant que la dermatite atopique se manifeste non pas seulement au niveau du visage, mais également sur le cuir chevelu et vers les oreilles. Les symptômes de l’eczéma sur le cuir chevelu sont des squames assez épaisses et jaunes à cet endroit du corps chez le bébé.

    La dermatite atopique sur les mains

    L’eczéma atopique est parfois présent sur les mains chez l’enfant et se manifeste par des plaques rouges qui démangent et pèlent, voire des fissures et des vésicules suintantes. 

    La dermatite atopique sur les autres zones du corps 

    D’autres zones du corps sont fréquemment touchées par la dermatite atopique. Parmi celles-ci on retrouve le cou, les paupières, les jambes ou les bras. 

    dermatite atopique corps bébé

    Quel traitement pour la dermatite atopique ?

    A la base de tout traitement : l’hydratation

    • Vous pouvez appliquer une crème émolliente sur le corps et le visage de votre enfant. Cet émollient va venir restaurer la barrière cutanée, combattre la sécheresse, et prévenir l’aggravation de la maladie.
    • Vous pouvez appliquer la crème une à deux fois par jour, même lors des poussées. Préférez une application après le bain et, pour sa toilette, privilégiez l’usage d’un lavant sans savon au pH neutre, et sans parfum. 

    Lors des crises : les dermocorticoïdes 

    Ce traitement soulage l’enfant instantanément grâce à son action anti-inflammatoire. 

    ❗ Les dermocorticoïdes ont souvent mauvaise presse, à tort, auprès des parents ! Les poussées sont dommageables pour la peau des enfants, pas les dermocorticoïdes ! Ne soyez pas craintifs quant à ce traitement, qui présente peu d’effets secondaires, si ce n’est un effet rebond possible à l’arrêt du traitement (d’où l’importance de faire un arrêt progressif).

    Lors des poussées, continuez d’appliquer la crème émolliente, après l’application des dermocorticoïdes.

    Un mode de vie moins “agressif”

    En plus de l’hydratation et du traitement, vous pouvez veiller à ce que votre enfant soit moins exposé aux polluants ou autres allergènes identifiés : chat, acariens, pollen, etc. 

    • Protégez bien sa peau avec une crème barrière lorsqu’il fait froid. 
    • Vous pouvez couper ses ongles bien courts s’il se gratte, afin d’éviter qu’il ne se blesse ou ne s'infecte.

    La dermatite atopique est, généralement, une maladie sans gravité si l’eczéma est léger ou modéré, mais qui peut toutefois avoir un impact important sur le bien-être de votre enfant en lui causant un mauvais sommeil ou de l’agitation par exemple. Néanmoins, si votre enfant a de la fièvre lors des poussées ou si vous constatez une modification des lésions habituelles : suintements, croûtes, boutons purulents, etc., consultez rapidement.

    Suggestion de produits

    Suggestion d'Articles