Démangeaisons, sécheresse, rougeurs, difficultés à s’endormir : et si votre bébé avait un eczéma atopique ? Voici les signes et symptômes qui peuvent vous aider à reconnaître un eczéma, ou dermatite, atopique chez votre enfant.

 

L’alternance de poussées d’eczéma et de période d’accalmie

L’eczéma atopique, également appelé dermatite atopique, est d’origine allergique, alternant périodes de crise – les poussées –, et périodes d’accalmie pendant lesquelles la peau reste sèche, sensible avec un fond de démangeaison.

Ce type d’eczéma évolue toujours sur plusieurs mois voire années (d’où le terme parfois utilisé de chronique). Sa prise en charge doit donc s’inscrire sur le long terme.

Il peut se déclarer chez les bébés dès deux mois et a tendance à s’atténuer avec l’âge.

Un terrain héréditaire

Le fait que l’un des deux parents soit sujet à l’eczéma atopique augmente les risques que votre enfant en soit également atteint.

Les chiffres sont éloquents.

Environ 70% des enfants atteints d’eczéma atopique ont, dans leur famille, une personne ayant elle aussi un terrain atopique.

Encore plus parlant : la probabilité pour un enfant de développer un eczéma atopique s’élève jusqu’à  40% à 50% quand l’un des parents en est atteint, et atteint 50% à 80% lorsque les deux parents le sont.

Identifier les premiers signes d’un eczéma atopique chez le bébé et l’enfant

Localisation des plaques chez le bébé et l’enfant

La localisation de ces plaques évolue en fonction de l'âge de l'enfant.

Chez le nourrisson, l’eczéma atopique se localise essentiellement sur certaines parties convexes du visage (front, menton, joues), de manière symétrique, et sur la face externe des membres (jambes, bras).

Après l’âge de 2ans, les lésions sont plus souvent localisées au niveau des plis (cou, oreille, coude, genou, fesse, poignet, cheville).

Les signes qui ne trompent pas

Une série de signes précurseurs permettent de vous alerter sur la présence d’un eczéma atopique :

  • La peau est sèche sur tout le corps, même avec une hydratation régulière. Elle est rêche au toucher et peut même peler à certains endroits.
  • Des plaques rouges apparaissent sur le menton, les joues, les bras, le ventre… La formation de minuscules bulles permet d’identifier avec certitude la poussée.
  • Des démangeaisons se font sentir et poussent votre bébé ou enfant à se gratter.

Il a du mal à s’endormir. Ces difficultés peuvent bien entendu avoir d’autres raisons, mais sont un indice supplémentaire.

Les poussées d’eczéma chez l’enfant

Que se passe-t-il exactement lors d’une poussée ?

Le grattage répété des plaques d’eczéma crée de légères surélévations de la peau, et la rend rugueuse.

De petites cloques, à peine visibles, peuvent apparaître. Lorsqu’elles sont percées, un liquide translucide peut s’écouler : il s’agit du suintement. Il laisse alors place à une croûte qui disparaitra d’elle-même.

 Pas d’inquiétude : quelle que soit l’intensité des poussées, elles ne laisseront aucune cicatrice sur la peau. 

 

Enfin, rappelez-vous que si les signes présentés ici peuvent vous alerter, cette maladie inflammatoire de la peau doit être diagnostiquée par un médecin. Et c’est lui qui pourra ainsi vous proposer le traitement et protocole adaptés à votre enfant pour prendre en charge cette maladie.