Votre bébé a de l’eczéma atopique ? Rassurez-vous, cette pathologie ne le suivra pas toute sa vie : elle évolue selon les âges et à tendance à s’atténuer, voire à disparaître. Mais quand alors ?

Les bonnes nouvelles

La bonne nouvelle concernant l’eczéma atopique ? Il peut se manifester très tôt, mais a tendance à s’atténuer avec l’âge, voire à disparaître totalement.

Cela va dépendre de plusieurs facteurs, tels que la sévérité de l’eczéma de votre enfant, son environnement, ses éventuelles autres allergies…

Cela dépend également des soins appliqués, aussi bien en période de crise que d’accalmie. Sans garantir une éradication totale, bien hydrater et nourrir la peau de votre enfant au quotidien est essentiel pour son confort au quotidien et pour aider à son atténuation sur le long terme. Autant mettre toutes les chances de son côté !

 Autre bon point : même si les poussées sont sévères et régulières, elles ne laisseront aucune cicatrice sur la peau. Rassurés ?

Évolution de l’eczéma atopique, à chaque âge

L’eczéma atopique évolue selon les âges. Certains signes sont communément observés, mais il est difficile de tracer de grandes lignes valables pour tout le monde : chaque cas est unique et les parents sont les mieux placés pour connaître l’eczéma de leur enfant.

Dès deux mois et jusqu’à 1 an

Les premiers signes d’un eczéma atopique peuvent apparaître dès les deux mois de votre petit, parfois même avant.

Jusqu’à un an, il se manifeste principalement sur les zones les plus charnues : menton, joues, bras, ventre. Il peut aussi apparaître sur les mollets et les pieds.

À cet âge, l’eczéma atopique évolue déjà par poussées, notamment lors des premières dents et des infections rhinopharyngées.

Après un an

L’eczéma atopique va petit à petit déménager.  Il quitte les parties bombées pour se cacher dans les plis : coudes, nuque, arrière des genoux, poignets et même derrière les oreilles, une localisation qui lui est spécifique.

Vers trois ou quatre ans

À cet âge, si l’eczéma persiste, il se niche dans les plis mais gagne aussi les mains et le visage, sur les paupières et autour de la bouche.

Vers cinq ou six ans

Une majorité d’enfants sont libérééés, délivrééés, même si la peau reste très sèche, et nécessite encore des soins particuliers.

Ces règles sont-elles systématiques ? Pas forcément. L’eczéma atopique peut s’arrêter vers deux ans, voire au bout de quelques mois. Il est également possible qu’il persiste jusqu’à la puberté, ou même, plus rarement, l’âge adulte.

 Pourquoi ? On ne le sait pas encore mais les recherches sont très actives sur cette pathologie fréquente et les années à venir seront riches d’enseignements avec à la clé nouveaux traitements. Votre médecin pourra vous en parler si vous le souhaitez.