Livraison offerte dès 40€ d'achats

Masser son enfant est plus une question de feeling et de relation avec lui qu’une technique à proprement parler. Pas besoin de lire un mode d’emploi de 50 pages, l’idée c’est de construire petit à petit une réelle communication avec lui. Cependant, quelques petits conseils de base pourront vous être utiles pour démarrer. On vous dit tout ici et puis ensuite, à vous de jouer !

Article rédigé en collaboration avec Bénédicte Thiriez, infirmière puéricultrice et auteure.

Tout d’abord, il est important de vous installer correctement afin de ne pas être dérangé et de profiter pleinement de ce moment.

Dans un premier temps, c’est bien vous parent(s) et uniquement vous (vous avez droit à quelques privilèges quand même) qui aurez accès au massage. La famille ou les professionnels pourront utiliser ces petits massages également mais en vous laissant toujours la priorité.

1. Trouver le moment idéal :

  • Pour votre enfant : il s’agira de choisir un moment d’éveil calme, à distance des repas, après la sieste par exemple.
  • Pour vous, ce sera le moment où vous êtes entièrement disponible pour votre tout petit. Il est vraiment important que vous puissiez prendre votre temps et profiter pleinement de ce moment tous les deux, ou tous les trois si votre conjoint vous accompagne. Mettez donc votre téléphone à distance et sur silencieux (belle-maman attendra 30 minutes pour avoir des nouvelles fraîches) afin de ne pas être dérangée et de vous accorder une bulle de quiétude et de douceur.

2. Choisir l’environnement et se construire un petit cocon douillet :

Le lieu dédié à ce moment de massage devra être choisi comme un refuge confortable afin de ne pas multiplier les stimulations sensorielles autour de votre enfant. Voici les quelques critères qu’il devra respecter :

  • Une lumière douce et tamisée, plutôt indirecte afin de ne pas l’éblouir.
  • Une ambiance sonore favorisant le calme et l’apaisement : par exemple une musique douce que vous appréciez et que vous aurez plaisir à écouter de nombreuses fois, comme un rituel.
  • Une température de 21 à 23°C pour accueillir votre enfant dans son plus simple appareil. 
  • Enfin, si vous avez tendance à avoir les mains froides, n’hésitez pas à les réchauffer sous un jet d’eau chaude avant les poser sur votre enfant.

Quant à votre installation, le seul but est qu’elle vous soit con-for-ta-ble :

  • Au sol : votre bébé installé sur le matelas à langer ou sur une serviette douce et épaisse
  • Sur la table à langer : parce qu’elle est à bonne hauteur et ne sollicitera pas votre dos
  • Sur votre lit : c’est aussi une bonne option qui permet de profiter du moelleux du matelas et d’un peu plus de place.

Bref : une position confortable et sécurisée pour vous ainsi que pour votre enfant 

3. La durée du massage :

Le temps du massage va pouvoir augmenter de manière progressive : de 2 à 5 minutes au début (parfois moins) jusqu’à 15 à 20 minutes. Observez bien les réactions de votre enfant afin de terminer le massage de manière anticipée s’il se met à pleurer, à chouiner, à se tortiller, s’il repousse vos mains, s’impatiente, s’agite, baille, s’endort ou encore si vous perdez le contact de son regard. Il sera absolument nécessaire d’arrêter si votre enfant n’est plus réceptif afin de respecter ses besoins. N’oubliez pas que c’est bien lui qui décide s'il est d’accord pour que vous le massiez, il comprendra ainsi qu’il est compris et entendu.
Lorsque le massage se termine, rhabillez votre enfant en douceur en lui expliquant que ce moment est terminé.

Et voilà, vous êtes prête ! Il ne vous reste qu’à vous laisser aller en communiquant avec votre enfant afin de construire petit à petit cette relation magique ! Et puis un jour, c’est peut-être lui qui vous massera ;-) Au Japon, par exemple, c’est comme ça que ça se passe !