Livraison offerte dès 40€ d'achats

Vous êtes parés pour le départ et vous apprêtez à passer quelques semaines en famille ? FUYEZ  ! On plaisante (quoi que…). Allez, on fait le point sur les astuces parentales pour minimiser les disputes de la fratrie. Oui, on ne va pas vous mentir, les supprimer c’est mission impossible.

Diviser (équitablement)...pour mieux gérer

Si vous voulez éviter que vos vacances en famille ne soient sponsorisées par “il en a eu plus que moi, c’est votre préféré(e) !!!!”, un conseil : pensez division. Pas des équipes, juste de tout ce que les enfants peuvent manger, boire, utiliser pour jouer... Il reste 4 pommes de terre et vous êtes les heureux parents de 3 enfants ? Mangez la 4e discrètement. Oui, une dispute peut commencer à partir d’une toute petite patate...et ce même si dans cette même journée, vous avez emmené les enfants à la plage, que vous leur avait offert une glace et - soyons fous- un ballon (chacun évidemment). 

Miser sur des jeux de coopération

La coopé...quoi ? La coopération ! Le principe est parfois obscur pour les compétiteurs en herbe : cela veut dire qu’ils ne pourront gagner que s’ils font équipe contre le jeu (ou contre vous, parents). Il existe de plus en plus de jeux pensés pour que les enfants jouent ensemble et pas l’un contre l’autre   (comme Le petit verger d’Haba). Et puis si vous n’avez pas de jeu de ce type sous la main, lancez une partie de devinettes enfants contre parents. Bizarrement, ils se lient assez facilement quand il s’agit de nous mettre la pâtée. 

Accorder du temps à chaque enfant

Ça, c’est ce que l’on aimerait tous faire dans l’idéal. En pratique, les vacances en famille, aussi chouettes soient-elles, ne sont pas franchement reposantes (si ceux qui vous disent le contraire, disent que 8h de trajet en voiture avec les enfants, “ça se fait facilement” : on vous ment).

Généralement, les enfants se réveillent tôt, il faut gérer les repas, les lessives, les sacs de plage à faire et défaire...Bref, c’est intense. Donc quand les enfants sont couchés...ça fait du biiiiien ! C’est pour cela qu’il ne faut pas culpabiliser de ne pas être le parent parfait qui accorde le même temps à chaque enfant, et ce tous les jours. Dans la vraie vie, on fait comme on peut et un moment anodin peut se transformer en une chouette complicité.

L’idée est juste de garder en tête que la jalousie fraternelle n’est jamais loin et que quelques moments privilégiés en tête-à-tête font du bien à tout le monde. C’est d’autant plus vrai si vous avez un bébé et que les autres sont un peu jaloux. Si c’est le cas, une bonne technique est de flatter les plus grands, de leur accorder des “privilèges” de d’aîné (comme se coucher un peu plus tard) ou faire une activité juste entre vous de temps en temps (pour la fréquence, faites au mieux, on sait à quel point la fatigue des parents est prenante les premiers mois).

Tenter une diversion

Vous sentez venir des tensions ? Un mot : diversion. Parce que l’on n’a pas toujours envie d’être dans le conflit pour gérer les disputes des enfants (on est en vacances après tout), cette tactique a le mérite d’être efficace pour leur faire oublier ce qui les chiffonne. Bien sûr, c’est vraiment une technique “pansement”, ça ne règle pas le problème. Elle a juste le mérite de vous offrir un peu de paix sociale, et ça, ça n’a pas de prix. Cela peut aller d’un jeu que vous proposez à une promenade, en passant par une chanson que vos enfants aiment écouter.

Les imiter 

Parmi toutes les astuces, c’est la plus exutoire ! Imiter les enfants pendant qu’ils se disputent aura plusieurs effets : les stopper net ou les faire rire…

“Quand mes enfants se disputent ET qu’ils viennent hurler au scandale près de moi (dans le cas contraire, j’ignore la situation), j’ai 2 stratégies : les imiter (généralement ils finissent par se liguer pour se moquer de moi)...ou hurlez plus fort qu’eux. Oui, c’est un peu indigne mais qu’est-ce que ça soulaaaage.”

Christophe, maman de 4 enfants (dont des jumelles !)