Livraison offerte dès 40€ d'achats

Quand une nouvelle grossesse arrive, on est, des héros généralement, plus détendu, mais plus occupé aussi. Et un nouveau stress pointe pour la future maman : comment allier repos et attention envers l’aîné ? Pour l’autre parent : ce n’est pas évident non plus, comment gérer une plus grosse charge mentale sans terminer en Position Latérale de Survie ? Si les vacances offrent (en théorie !) plus de temps libre, en pratique, ce n’est pas toujours simple de gérer enfant et ventre qui s’arrondit. On fait le point.

L’aîné est encore un bébé...qui demande beaucoup d’attention

“Pour te reposer, dors quand bébé dort !”. Que toutes les futures mamans qui ne supportent plus cette phrase lèvent la main ! Parce qu’en théorie, oui, c’est le plus malin. En pratique...Euh, cherchez le bug. À moins de réussir à s’endormir en un claquement de doigts et à ne pensez qu’à vous, ce n’est pas si simple. Surtout si vous êtes en famille ou avec des copains et que vous n’osez pas filer dès que vous êtes fatiguée. Et puis, en fonction du stade de la grossesse, vous aurez peut-être la pêche ou, au contraire, aurez besoin de repos

Comment vous organiser ?

Mesdames, si vous le pouvez, DÉLÉGUEZ (à bon entendeur…) ! C’est l’évidence même ? Quand on a déjà un (ou plusieurs !) enfant(s) et que l’on a eu le temps de découvrir les joies de la charge mentale, difficile de déconnecter et de mettre son cerveau sur pause. Vous ne pouvez pas déléguer ? Simplifiez-vous la vie au maximum, c’est une question de survie. Enlevez-vous la pression des horaires un peu décalés, des repas qui ne sont pas différents tous les jours ou du panier de linge sale qui déborde. 

Comment occuper bébé ?

Réussir à distraire un jeune enfant, tous les jours, n’est pas simple, voir culpabilisant quand on a l’impression de courir partout et de passer à côté. Le conseil à garder en tête ? Qualité plutôt que quantité. L’important est que votre tout-petit ne vous sente pas stressée. C’est la base, mais on ne le dira jamais assez : si vous êtes bien, vos enfants sont bien. En clair, ne culpabilisez pas de le laisser sur son tapis d’éveil ou son trotteur pendant que vous faites un break sur le canapé à côté de lui.

“Un truc sympa, qui amusait mes enfants pendant mes grossesses, était de dessiner sur mon ventre. Mes enfants l'ont tous fait, ils adorent à tout âge pendant que j’étais affalée sur le canapé… Il faut juste éviter le rdv à la maternité le lendemain si le petit dernier sort un stylo indélébile ;-)”
Alba, maman de 4 enfants

L’aîné est un jeune enfant...qui court partout !

Quel que soit l’âge de votre premier enfant, il y aura des avantages et des inconvénients à gérer. Votre enfant commence à jouer tout seul ? C’est toujours ça de pris pour souffler.

Comment occuper l’aîné ? 

Le hic avec un enfant plus grand, c’est de passer son temps à lui courir après. Surtout quand on est à l’extérieur ! A la campagne, en ville, à la plage, c’est pareil ! Que ce soit pour lui appliquer de la crème solaire ou pour surveiller qu’il ne tombe pas (au risque de courir partout avec sa trousse spéciale petits bobos), cela demande une attention permanente. 

Que faire s’il s’ennuie ? 

En théorie, l’ennui est bon pour développer la créativité (c’est Albert Einstein qui le dit !).
En pratique, il faut réussir à supporter que votre enfant râle et répète à l’envi “qu’il ne sait pas quoi faiiiiire”. Pour les occuper sans craindre une cata de peinture sur les murs ou autres surprises, pensez aux autocollants. C’est LE truc qui marche. Il existe des rouleaux de 3000 ou 4000 gommettes de différentes couleurs et formes. C’est silencieux, a priori ils ne se blessent pas avec, et il en faut du temps pour tout décoller.

Que faire s’il ne sait pas s’occuper tout seul ? 

Donnez-lui des petites missions en fonction du lieu de vacances (trouver un cailloux tout blanc, dessiner ce qu’il voit par la fenêtre, peindre un rouleau en carton, etc.)
Si votre enfant est encore trop petit pour comprendre la phrase “ne t’éloigne pas trop hein !” (c’est à dire entre 2 et 18 ans), pensez aux activités à faire près de vous (ou avec vous). Des cartes, un jeu de construction, du coloriage… avoir quelques surprises dans votre besace peut faciliter la tâche.

Une fois à la maison, laissez l’autre parent ou votre famille procher gérer ! Sinon, accordez-vous un temps à deux. Pas forcément à la même heure tous les jours (on a dit pas de stress inutile). Cela regonflera son ego, surtout s’il commence à être un peu jaloux de l’attention autour du ventre de sa maman.