Livraison offerte dès 40€ d'achats

Saviez-vous que le toucher est le premier sens qui se développe chez l’embryon humain (c’est donc pour ça que les bébés touchent à TOUT !) ? Et que stimuler ce sens est essentiel au bon développement du fœtus ? Zoom sur la peau, sa formation et ses fonctions (capitales) in utero.

Article rédigé en collaboration avec Bénédicte Thiriez, infirmière puéricultrice et auteure.

Les adeptes du massage le savent, le contact avec la peau de bébé participe activement à son bien-être : en plus de favoriser son éveil, le massage aide votre tout-petit à prendre conscience de son corps, ça le calme et ça le prépare au sommeil. À y regarder de plus près, rien d’étonnant à cela : parmi nos 5 sens, le toucher en est un des plus essentiels à la survie et au développement de l’être humain !

Mais avant d’aller plus loin, arrêtons-nous quelques instants sur l'élément qui rend tout cela possible : la peau. Comment est-elle formée ? À partir de l’ectoderme, la plus externe des trois couches cellulaires de l’embryon. Ce sont les cellules de ce fameux ectoderme qui donneront naissance aux cheveux, aux dents ainsi qu’aux différents organes sensoriels (odorat, audition, vision ou encore toucher).

Toucher, goût, odorat...Quel sens se développe en premier ?

On vous a un peu spoilé en début d’article, en termes de chronologie du développement sensoriel, le système du toucher est donc le premier à se mettre en place complètement. Viennent ensuite le sens du goût, de l’odorat et l’audition pour terminer par le système visuel. À noter que la maturation totale des deux derniers (audition et vision) sera, contrairement au toucher, très tardive et bien après la naissance de l’enfant : vers trois ans pour le système visuel et six ans pour le système auditif.

L’importance du toucher in utero

Les stimulations précoces (c'est-à-dire durant la grossesse) sont essentielles pour que le fœtus se développe du mieux possible. Le contact et la proximité avec les organes de la maman (comme la paroi de l’utérus), ou même le contact avec les différentes parties de son propre corps, contribuent à la sollicitation...et donc au développement optimal du fœtus. D’ailleurs, de nombreuses échographies ont observé le bébé, en plein développement, en train de sucer son pouce, de déglutir du liquide amniotique ou encore de toucher son cordon ombilical. Au-delà d’être TRÈS impressionnants à observer, tous ces mouvements sont essentiels.

Les réactions du bébé aux stimulations extérieures !

Vous l’avez sûrement déjà constaté, le fœtus va également réagir à des stimulus extérieurs comme un contact avec l’abdomen de sa maman : en pratique, le/a conjoint(e) pose ses mains sur le ventre de la maman afin de percevoir les mouvements du fœtus...qui lui répondra en s’approchant de ses mains et même plus en venant s’y nicher. Vous attendez des jumeaux ? Sachez que votre bébé réagira aussi aux mouvements intra-utérins de son/sa petit(e) voisin(e). Sans compter qu’il réagit aussi aux contractions de l’utérus maternel et, finalement, à tout cet environnement riche en sollicitations qui l’entoure ! 

Mais en quoi est-ce bon pour le développement du fœtus ?

Ces activités variées vont contribuer à structurer sa maturation neuro-musculaire (notamment la coordination de ses mouvements), mais aussi celle de son système nerveux central (organisation des mouvements en séquences). En gros, l’ensemble de ces perceptions vont être intégrées par le fœtus et même mémorisées ! Il est important de préciser que l’on parle bien ici de sensorialité pure, sans aucune intervention de l’intellect.

Le toucher, mais pas seulement !

En plus des perceptions tactiles dont on vous parlait, votre bébé reçoit bien sûr tout un tas d’autres stimulations :

  • Des perceptions sonores, comme le battement du coeur de sa maman
  • Des perceptions motrices, comme le balancement en rythme de la marche maternelle

Bref, ses sens sont en émoi et la sensorialité foetale va jouer trois rôles primordiaux pour votre bébé :

Permettre au foetus d’avoir une pré-connaissance de son futur environnement par la perception de la lumière et des bruits qui traversent la paroi abdominale et parviennent jusqu’à lui.

  • Contribuer à développer et stimuler son système nerveux en réalisant des expériences sensorielles précoces
  • Lui donner des repères qui favoriseront ses premiers échanges, la relation avec les personnes qui l’entourent, que cela soit la voix de sa mère ou encore le goût du liquide amniotique (très proche de l’odeur du colostrum et celle de sa maman avant de la retrouver à sa naissance pour ses premiers contacts, ses premiers massages et moments de tendresse).